Le blog

3 décembre 2019

Audit Logistique : « 4 à 5 % d’économies sur les coûts de transport avec Optiflux »

François Geoffray, responsable ordonnancement et transport chez Cérèsia, témoigne de l’intérêt d’Optiflux pour optimiser le stockage et le transport des céréales et du maïs à la moisson.

Comment s’organise la collecte chez Cérèsia ?

Notre capacité de stockage interne est de 1 400 000 tonnes et plus 100 000 tonnes en externe. En moyenne, la collecte attendue est de 1,4 million de tonnes à la moisson ; sur l’année nous recevons 1,7 million de tonnes. Nous avons 146 silos sur trois départements : l’Aisne, la Marne, la Seine-et-Marne

Pourquoi faites-vous appel à Optiflux pour votre plan moisson ?

Notre objectif est d’avoir les flux idéaux pour minimiser les coûts de transfert en ayant placé la marchandise dans le bon silo dès la première livraison. Il s’agit d’optimiser le stockage dans chaque site selon ses équipements (nettoyeurs, calibreurs, séchoirs). Par exemple un silo qui n’est pas équipé de nettoyeur sera adapté à du blé mais pas à de l’orge de printemps qui nécessite un calibreur.

Optiflux positionne la marchandise avec le flux le plus optimal en gérant la capacité des cellules et des outils des silos. Il nous évite les triangulaires c’est-à-dire, après un transfert du silo A vers le silo B, de devoir refaire un transfert vers un silo C en raison du manque de place ou de mettre la marchandise aux normes pour la commercialiser. Ensuite, Optiflux nous aide à analyser les écarts entre le prévisionnel et le réalisé pour chaque silo. Le logiciel me permet aussi de prévoir mon budget transport céréales à la moisson.

Quelles économies avez-vous réalisées grâce à Optiflux ?

Comme nous déplaçons moins la marchandise, et diminuons la distance de transfert, nous avons économisé 4 à 5 % du coût global du transport à la moisson.

Comment avez-vous géré la moisson 2019 ?

Cette année, les prévisions étaient compliquées dû à la fusion et la complexité d’intégrer l’historique. Nous avons eu beaucoup de travail pour optimiser le stockage avec la nouvelle zone plus vaste. La stratégie de l’entreprise a donc été d’englober tous les sites de la nouvelle coopérative agricole Cérèsia dans Optiflux. Nous prévoyons une hausse limitée des coûts de transfert dû à une nouvelle organisation à structurer ; ainsi le personnel intégré devra acquérir plus d’expérience sur l’outil Optiflux et le nombre de camions sur la nouvelle zone devra être rationnalisé.

Utilisez-vous aussi Optiflux pour le plan moisson maïs ?

Cette année, nous avons utilisé pour la première fois Optiflux à la moisson maïs.

Avant, nous avions simulé les coûts de l’énergie par séchoir selon deux hypothèses : l’ouverture de 7 séchoirs ou de 3 séchoirs. En simulant les 2 hypothèses à l’aide d’Optiflux, la surprise a été de voir que les coûts de transport et d’énergie à la tonne étaient plutôt à peu près les mêmes en alimentant seulement 3 séchoirs. En revanche, sur les coûts de personnel et d’électricité, les économies sont très importantes car les outils travaillent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Nous avions déjà eu une baisse importante en 2016 – 2017 & 2018 de – 40 % ; en 2019 nous sommes sur la même ligne.

Vous souhaitez tester Optiflux ou intégrer le club des utilisateurs ?

Un seul contact : Kristell Rougé – kristell.rouge@servicescoopdefrance.coop – Tél : 01.44.17.58.42

 

>> FORMEZ-VOUS à la LOGISTIQUE et au TRANSPORT en coopérative agricole : programmes & inscriptions   >>

 

Rédaction Watts-New

  • Inscrivez-vous à la newsletter

    • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • 43, rue Sedaine / CS 91115
    75538 PARIS Cedex 11
    Tél. : 01 44 17 57 00
    Fax : 01 44 17 58 18

Télécharger le catalogue