Services Coop de France

Solutions pour accélérer les performances des coopératives agricoles

Services Coop de France

Solutions pour accélérer les performances des coopératives agricoles

Management de votre qualité

Référentiel de sécurité alimentaire

En savoir plus

Management de votre qualité

En savoir plus

Vous avez un projet ?
Contactez nous ou appelez le 01 44 17 58 43

FAQ

  • En quoi consiste « l’approche processus » appliquée à une coopérative agricole ?
    Consulter

    En quoi consiste « l’approche processus » appliquée à une coopérative agricole ?

    Un processus se définit de la manière suivante : « Ensemble d’activités corrélées ou interactives qui transforment des éléments d’entrée en éléments de sortie ». Il s’agit de représenter le fonctionnement de la coopérative agricole sous forme de processus. L’approche processus désigne l’application d’un ensemble de processus au sein d’un organisme, c’est à dire l’identification, les interactions, le pilotage et le management de ces processus. L’approche processus permet d’avoir une organisation maîtrisée.

  • ISO 9001 et référentiel sécurité des aliments, pourquoi garder les deux dans une coopérative agricole ?
    Consulter

    ISO 9001 et référentiel sécurité des aliments, pourquoi garder les deux dans une coopérative agricole ?

    L’objectif de ces deux types de référentiel n’est pas le même c’est pour ça qu’il est pertinent de ne pas abandonner l’un au profit de l’autre (ou vice-versa). L’ISO 9001 propose des exigences pour mettre en place un système de management de la qualité (SMQ), c’est-à-dire un fonctionnement de l’entreprise orienté vers la satisfaction du client. Le référentiel de sécurité des aliments propose des exigences orientées uniquement selon cette thématique. Les deux sont complémentaires. Le SMQ va impliquer tous les processus de la coopérative, la production, la direction, le service qualité, certes mais aussi d’autres services comme le commercial ou le service clients.

  • Aucun client ne me demande d’être certifié, quel intérêt pour ma coopérative agricole ?
    Consulter

    Aucun client ne me demande d’être certifié, quel intérêt pour ma coopérative agricole ?

    Mettre en place un système de management de la qualité permet de se poser des questions sur la manière dont le travail est organisé, dont le client est considéré. C’est l’occasion de se remettre en question et de progresser. C’est donc un bénéfice d’abord pour la coopérative elle-même. Il est également possible de mettre en place un système de management sans aller jusqu’à la certification.

  • Nous sommes une petite coopérative, pouvons-nous nous faire certifier ISO 9001 ?
    Consulter

    Nous sommes une petite coopérative, pouvons-nous nous faire certifier ISO 9001 ?

    Oui bien-sûr. La certification peut être obtenue sans condition de taille. Les exigences ont été rédigées pour s’adapter à tous types d’organisme. Votre système de mangement de la qualité sera plus léger car en cohérence avec la taille de votre coopérative. C’est la pertinence qui est évaluée, pas la complexité !

  • Quand ma coopérative devra-t-elle passer à la version 2015 de l’ISO 9001 ?
    Consulter

    Quand ma coopérative devra-t-elle passer à la version 2015 de l’ISO 9001 ?

    L’ISO a prévu trois ans à compter de septembre 2015 pour que les sociétés puissent se mettre en conformité aux nouvelles exigences. Votre coopérative agricole a donc jusqu’à septembre 2018. Le plus simple reste de se rapprocher de votre organisme certificateur qui connaît votre dossier (date d’échéance de votre certificat notamment) et qui pourra vous conseiller sur le délai le plus approprié. Dans tous les cas il est préférable de ne pas attendre le dernier moment pour mettre en action.

  • Quels sont les différents référentiels de sécurité des aliments pour une coopérative agricole ?
    Consulter

    Quels sont les différents référentiels de sécurité des aliments pour une coopérative agricole ?

    ISO 22000 : Système de management des denrées alimentaires. Comme son nom l’indique, cette norme fixe les exigences relatives à l’hygiène, l’HACCP tout en prenant en compte la dimension d’amélioration continue propre aux systèmes de management.

    FSSC 22000 : Food Safety Scheme Certification. Cette norme regroupe l’ISO 22000, l’ISO-TS 22002-1 (Programmes prérequis pour la sécurité des denrées alimentaires — Partie 1: Fabrication des denrées alimentaires) plus cinq exigences complémentaires pour en faire une norme de système de management des denrées alimentaires conforme aux recommandations du GFSI[1]. Elle est reconnue par les principaux groupes industriels de l’agroalimentaire.

    CSA-GTP : Charte Sécurité alimentaire – Good Trading Practices. Ce référentiel est destiné aux organismes stockeurs de céréales, oléagineux et protéagineux. Il s’appuie sur le guide des bonnes pratiques de la profession.

    RCNA : Référentiel de Certification de Nutrition Animale. Il remplace le GPBAC (Guide de bonnes pratiques des aliments composés) et les autres guides de bonnes pratiques de l’alimentation animale en France. Il est à destination des usines d’aliments pour animaux.

    FCA : Feed Chain Alliance. C’est le nouveau nom du GMP belge d’Ovocom. Ce référentiel concerne les fabricants d’aliments pour animaux ou de matières premières destinées à l’alimentation animale. Cette certification est utile pour les entreprises exportant vers la Belgique et les pays du nord de l’Europe.

    GMP+ : Ce référentiel néerlandais est, comme son voisin belge, destiné aux usines fabriquant des aliments pour animaux, des matières premières destinées à l’alimentation animale ou à des entreprises de négoce dans ce même secteur. Il est le sésame du marché hollandais et Nord-Europe.

    Fami QS : Destiné aux entreprises fabricant ou mettant sur le marché des additifs pour l’alimentation animale, ce référentiel est belge.

    IFS : International Featured Standard. Ce référentiel franco-allemand, créé par la FCD (Fédération du commerce et de la distribution) pour la France, concerne les entreprises fabriquant des produits à marque distributeur (MDD). L’IFS peut concerner la fabrication d’aliments (IFS Food), le négoce (IFS Broker), les entreprises logistiques (IFS Logistic).

    BRC : British Retail Consortium. Il s’agit d’un référentiel britannique destiné aux usines fabriquant des produits à marque distributeur pour les enseignes anglaises. Le BRC peut concerner les produits alimentaires (BRC Food) ou les fabricants d’emballages alimentaires (BRC IoP).

     

    [1] GFSI : Global Food Safety Intiative, consortium international de professionnels de l’agroalimentaire édictant des lignes directrices pour les référentiels de sécurité des aliments.

  • Quels sont les principaux dangers liés à la sécurité alimentaire dans un silo ?
    Consulter

    Quels sont les principaux dangers liés à la sécurité alimentaire dans un silo ?

    Les dangers sont de trois natures : physiques, chimiques et biologiques.

    Les dangers physiques sont les corps étrangers : caillou, bois, papier, plastique, stylos, outils, téléphone portable ! mais aussi le verre. Il faut être très vigilant avec le verre car il peut se recasser en infimes morceaux.

    Les dangers chimiques sont notamment les hydrocarbures, les produits de nettoyage, les insecticides de stockage.

    Les dangers biologiques sont les nuisibles (rongeurs et volatiles), les insectes mais aussi les bactéries et les mycotoxines, via les moisissures.

  • Qu’est-ce que l’HACCP ?
    Consulter

    Qu’est-ce que l’HACCP ?

    L’HACCP est une méthode d’analyse de risque comme l’AMDEC par exemple (analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité). De l’anglais Hazard Analysis Critical Control Point, cela signifie en français Analyse des dangers – Points Critiques pour leur Maîtrise. Son objectif est de permettre de garantir la sécurité des aliments en recensant tous les dangers potentiels pouvant se produire au cours du process, en analysant leur risque, en fixant des limites critiques à ne pas dépasser, en mettant en place des actions préventives pour les empêcher, en définissant des actions correctives en cas de dérive.

  • Quel est le référentiel adapté pour ma coopérative ?
    Consulter

    Quel est le référentiel adapté pour ma coopérative ?

    Il y a des référentiels plus orientés « métier » comme le CSA-GTP pour les organismes stockeurs ou le RCNA et le GMP pour les usines d’aliments. L’IFS et le BRC sont destinés aux entreprises qui fabriquent des produits à marque distributeur. L’ISO 22000 et FSSC 22000 peuvent convenir à toutes les structures, FSSC 22000 comportant plus d’exigences de moyens vis-à-vis des bonnes pratiques d’hygiène.

    Ces démarches de sécurité des aliments peuvent être couplées à des démarches de management de la qualité comme l’ISO 9001 ou AgriConfiance (cf. notre rubrique « management de la qualité »), de l’environnement comme l’ISO 14001.