Le blog

30 janvier 2017

Séchage des grains : Ventilation ajustée, facture allégée

Des variateurs de fréquence sont désormais couramment installés sur les moteurs présents dans l’industrie. Utilisés dans les séchoirs à grain, ils pourraient être une source d’économie majeure et même permettre une révision du contrat de fourniture d’électricité.

« 5 à 10 % de la consommation de gaz et entre 10 à 15 % de la consommation électrique du séchoir peuvent être économisées grâce à l’installation de variateurs de fréquence sur les moteurs de ventilation » affirme David Azria, responsable innovation de services et développement technologique de Services Coop de France. Cet équipement est pourtant encore peu présent dans les installations de séchage des grains ou utilisé uniquement au démarrage, pour éviter les pics d’appels de puissance. Il a pourtant fait ses preuves dans d’autres applications.

Le principe est simple. Il s’agit d’ajuster le débit de l’air chaud aux besoins réels. Si le flux est trop rapide, le temps d’échange entre le grain et l’air n’est pas suffisant et l’air évacué est peu chargé en humidité. Le séchage est satisfaisant mais la quantité d’énergie dépensée est excessive. A l’inverse, si le flux est trop lent, l’air arrive en haut du silo trop chargé en humidité et risque de condenser avant son évacuation. L’utilisation de variateurs de fréquence permet donc de trouver le meilleur compromis pour un bon séchage à moindre coût.

Le bon indicateur pour régler au mieux le flux est la température de l’air expulsé. En effet, plus l’air est chargé en humidité, plus il est froid. Sa température est donc témoin de son taux d’humidité. L’installation d’une boucle de régulation basée sur cet indicateur permet donc un réglage optimum des ventilateurs.

Retour sur investissement rapide

« Nous avons régulièrement préconisé cette adaptation lors de nos audits énergie de silos séchoirs. Les variateurs de fréquence peuvent facilement être installés sur des ventilateurs existants et peuvent même facilement être désactivés si nécessaire. La prise de risque est donc minime. Par ailleurs, le temps de retour sur investissement est inférieur à deux ans, voir même inférieur à un an dans la moitié des cas » avance David Azria. Selon les silos, l’investissement est en effet compris entre 5 et 15 000 euros. Ce montant comprend l’installation du variateur de fréquence et la mise en place de la boucle de régulation. Services Coop de France propose une prestation pour paramétrer la régulation et transmettre un cahier des charge précis à l’installateur.

Le coût peut être encore inférieur là où un variateur de fréquence est déjà installé. On trouve en effet déjà cet équipement dans les séchoirs multi-espèces où le flux est réglé en fonction de la densité du grain ou dans des séchoirs mono-produits où le variateur de fréquence n’est utilisé qu’en phase de démarrage.

Réduire la puissance maximale souscrite

Les premières références montrent la pertinence de cette adaptation. La coopérative AdVitam a ainsi équipé son séchoir de Pont-Sainte-Maxence d’un variateur de fréquence et l’utilise pour faire varier le flux en fonction des paramètres d’humidité des grains. Grâce à cette technique, ce nouveau séchoir STOLZ de 6000 points affiche une performance énergétique de 920 kWh PCS /tonne d’eau évaporée alors que la moyenne de ce type d’installation se situe entre 950 et 980 kWh PCS /tonne. « Cette performance est en elle-même prometteuse et elle le doit à une boucle de régulation basée sur la température de l’air expulsée et qui permet de faire varier le flux au cours du séchage » précise David Azria.

Enfin, les audits réalisés par Service Coop de France ont montré que la plupart des ventilateurs sont surdimensionnés par rapport au besoin des séchoirs. Une régulation permettrait dans de nombreuses situations de réduire la puissance maximale nécessaire et ainsi de revoir le contrat de fourniture d’électricité et donc le tarif. Une autre source d’économie potentielle…

  • Inscrivez-vous à la newsletter

    • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • 43, rue Sedaine / CS 91115
    75538 PARIS Cedex 11
    Tél. : 01 44 17 57 00
    Fax : 01 44 17 58 18

Télécharger le catalogue